Ce site Web utilise des témoins pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En savoir plus sur l’utilisation des témoins.

x
OK
USA Radio
septembre 12, 2014

Alaska – L’ultime frontière


Toute description de l’Alaska serait vaine sans quelques faits pour l’étayer :

  • C’est de loin le plus grand État des États-Unis, couvrant plus de deux fois la superficie du Texas, le deuxième État en importance pour ce qui est de l’étendue.
  • L’Alaska compte plus de kilomètres de côtes que tous les autres États réunis.
  • Il abrite plus de 100 000 glaciers, 3 millions de lacs, 50 volcans en activité et des dizaines d’espèces de grands mammifères et d’oiseaux parmi les plus emblématiques du monde.
  • Environ 65 % des 1,5 million de kilomètres carrés de l’Alaska sont gérés comme des terres publiques.
Sachant cela, vous réalisez que vous ne pourrez jamais « tout voir » en Alaska. Au contraire, vous devez choisir les endroits qui vous intéressent le plus, comme nous l’avons fait lors de notre voyage le mois dernier.

Nous avons commencé par l’Alaska du Sud-Est, une terre d’îles et de fjords, de montagnes et de bras de mer. La majorité de la région est protégée par la forêt nationale de Tongass, la plus grande du pays. L’une des plus fameuses attractions du coin est le glacier Mendenhall, à seulement quelques kilomètres au nord de Juneau, la capitale de l’État. Il est d’ailleurs peut-être mieux connu pour les magnifiques grottes qui courent sous sa glace. Celles-ci sont difficiles à atteindre, mais accessibles en compagnie d’un guide.

Juste à l’ouest de Juneau se trouve le parc national de Glacier Bay, inatteignable par la route. Pour s’y rendre, il faut prendre un traversier ou un avion. Le débarquement se fait dans la petite localité de Gustavus ; à partir de là, il reste 16 kilomètres à parcourir pour atteindre Bartlett Cove, siège du parc. Une fois sur place, vous avez le choix : faites une excursion en kayak de mer, une randonnée de nuit, ou encore, escaladez l’un des sommets de la chaîne de montagne Fairweather. Tout cela dans l’un des décors naturels les plus beaux et les plus spectaculaires des États-Unis.

Quelques centaines de kilomètres au nord-ouest, dans la région Centre-Sud de l’État, la chaîne de l’Alaska traverse le pays telle une épine dorsale. Les parties les plus élevées sont protégées à titre de parc national (Denali National Park and Preserve), le massif de Denali culminant lui-même à près de 6 168 m. Mais il y a beaucoup plus à voir dans ce parc que les plus hauts sommets d’Amérique du Nord. La seule route existante (accessible en bus du parc ou à vélo) permet de vivre une expérience unique d’observation de la faune dans son habitat naturel ; c’est le royaume des grizzlis, des loups et des caribous. Avec plus de 2,4 millions d’hectares, Denali offre plus de lieux de camping et de randonnée qu’il n’est possible d’en explorer durant toute une vie. Et puis il y a la pêche, la photographie, la chasse, le traîneau à chiens, le vol panoramique... on ne l’appelle pas « l’ultime frontière » pour rien.

Un grand merci au National Park Service qui a rendu ce voyage possible. Pour en savoir plus sur cet organisme et sur d’autres parcs nationaux spectaculaires des États-Unis, visitez nps.gov/.

Yancy and Wyatt Caldwell, cinéastes et fervents amateurs de plein air


Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration