USA Radio
Golden Isles, Géorgie

Les Golden Isles : Culture et histoire

Par Kathrin Kana


Le soleil était déjà couché lorsque je suis partie en voiture vers les Golden Isles, situées au large de la côte sud-est de la Géorgie. Je ne savais pas ce qui m’attendait le lendemain matin, mais au réveil, j’ai découvert des paysages à couper le souffle. Mon séjour a été rempli de trésors qui m’ont permis de plonger dans l’histoire de ces îles. Les Golden Isles sont composées de quatre îles – l’île de Saint-Simon, Sea Island, la petite île de Saint-Simon et l’île de Jekyll, et abritent la ville continentale de Brunswick. J’ai passé mon séjour à explorer les lieux historiques de l’île de Saint-Simon, la plus grande des quatre.

Le phare de l’île de Saint-Simon

Mon voyage a commencé par la visite du phare de l’île de Saint-Simon. Après avoir gravi les 129 marches qui mènent au sommet du phare, je n’en croyais pas mes yeux : la vue sur le Neptune Park, sur son terrain de golf miniature, sur le superbe littoral et sur la luxuriante verdure est à couper le souffle. Traditionnellement éclairé à l’huile, le phare fonctionne toujours, mais depuis 1934, c’est grâce à l’électricité qu’il fonctionne. De plus, il utilise toujours une lentille de Fresnel. Je vous recommande fortement d’aller faire un tour au musée et à la boutique de souvenirs situés au pied de la tour.

Christ Church, Frederica

À proximité, j’ai découvert une jolie petite église, Christ Church Frederica, une des plus anciennes de la Géorgie. Le bâtiment original a été détruit durant la guerre de Sécession, mais en 1889, Anson Dodge l’a reconstruit en l’honneur de sa femme, Ellen, décédée durant leur voyage de noces en Inde. Le cimetière adjacent possède des pierres tombales datant de 1803. Si vous croyez qu’il ne s’agit que d’une petite église, détrompez-vous : plusieurs présidents américains y sont venus pour célébrer des services.

Fort Frederica : une place militaire forte du 18e siècle

Comme l’histoire américaine m’a toujours fascinée, Fort Frederica est l’un de mes endroits préférés de l’île de Saint-Simon. Nommé en l’honneur de Frederick Louis, prince de Galles, l’aîné du roi Georges II, Fort Frederica a été établi comme poste de défense contre les Espagnols en Floride, le 16 mars 1736. Son fondateur, James Edward Oglethorpe, n’y est pas seulement venu pour défendre les intérêts de l’armée britannique, mais aussi pour des raisons commerciales et philanthropiques. La population des premiers colons était composée de 44 hommes et de 72 femmes et enfants venus d’Angleterre, d’Écosse et d’Allemagne. Quelques années plus tard, la population s’élevait à 1 000 habitants.

Aujourd’hui, il ne reste que les ruines, vestiges d’un poste abandonné qui a brûlé en 1758. J’ai toutefois été impressionnée : les ruines des murs en béton de type tabby, un mélange de sable, d’eau et de coquilles d’huîtres bouillies, permettent d’imaginer l’ancienne architecture, et les chênes massifs recouverts de mousse espagnole dense et longue, accrochée ça et là, donnent l’impression d’entrer dans un monde magique.

J’ai adoré cette incursion dans l’histoire et le passé des États-Unis. En plus d’offrir de magnifiques plages et du plaisir pour toute la famille, les Golden Isles sont culturellement et historiquement spectaculaires.

Pour plus d'informations, veuillez visitez:

Official Golden Isles Travel Information

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration