Ce site Web utilise des témoins pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En savoir plus sur l’utilisation des témoins.

x
OK
USA Radio
Ely, Minnesota

Le Boundary Waters Canoe Area Wilderness

Pagayez pendant des jours, des semaines, voire des mois


Plus de 1 000 lacs, chacun allant de 4 à 4 000 hectares, sont répandus à travers les forêts de pins le long de la frontière du Minnesota et de l’Ontario. Du côté du Minnesota se trouvent 400 000 hectares de terres protégées connues sous le nom du Boundary Waters Canoe Area Wilderness, la plus grande réserve sauvage américaine à l'est des Rocheuses. Le parc provincial Quetico de l'Ontario comprend 490 000 hectares continus supplémentaires. C'est une vaste région sauvage du lac, presque incompréhensible, avec plus de 1 931 km de routes de canoë cartographiées et pas une seule route. Dépourvu de voitures, et en grande partie de bateaux à moteur, même souvent d’avions dans l’espace aérien, le BWCAW est vraiment un endroit qui semble avoir été oublié par le temps.

Pour les canoteurs, le Boundary Waters représente un irrésistible attrait. Vous pouvez pagayer et portager (porter le canoë par voie de terre sur ​​le lac à côté) pendant des jours, des semaines, voire des mois, camper sur les rives d'un lac différent chaque soir, pêcher le doré jaune ou brochet de ses eaux cristallines pour le dîner. (L’embarras du choix parmi les poissons de la région vous offre également l’achigan à petite bouche et le touladi.) Le labyrinthe des voies navigables a été utilisé depuis longtemps par les Ojibwa, puis plus tard par les commerçants de fourrures français, néerlandais et britanniques du 17e siècle.

Les pagayeurs et les pêcheurs font du Boundary Waters la région sauvage la plus largement utilisée du pays. Néanmoins, un système de permis strict et l’immensité de la zone dispersent rapidement l’humanité qui, parfois, forme des goulets d’étranglement au niveau des points d’entrée désignés. Une fois que vous disparaissez dans l’étendue sauvage, vous ferez davantage partie des orignaux, des huards et des loups occasionnels que des humains.

Les déserts du nord du Minnesota sont le seul endroit dans la zone contiguë des États-Unis où le loup de l’Est n’a pas été exterminé dans les années 1930. Aujourd’hui, plus de 2 000 loups errent encore dans les bois ici. Vous trouverez plus d’informations au International Wolf Center à Ely (prononcez EE-lee), rempli d’expositions sur le comportement du loup et divers programmes naturalistes. Son point fort est le « pack ambassadeur » de quatre loups (tous nés en captivité) qui vivent dans une enceinte de 0,51 hectare à proximité du centre et qui peuvent souvent être vus depuis de larges baies vitrées. 

Ely (4 000 habitants) est le point d’attache pour les entreprises prêtes à fournir tout ce qui va de la location de matériel de base à l’équipement destiné aux excursions en canoë d’une semaine dans l’arrière-pays. L'hiver venu, les traîneaux à chiens deviennent essentiels à Ely. À Wintergreen Lodge, le célèbre explorateur polaire Paul Schurke propose des excursions de gîte en gîte ou en traîneau à chiens à travers les lacs et les forêts gelés de la région du Boundary Waters.

Après plusieurs nuits dans l’arrière-pays, offrez-vous un séjour au Burntside Lodge. De jolies cabanes en rondins, solidement construites par des artisans locaux experts, sont nichées dans les bois dans cette station au bord du lac du début du 20e siècle. Le Burntside est particulièrement recherché pour son excellente cuisine et sa carte des vins, un plaisir inattendu dans cette région éloignée. 

Cette idée de voyage est disponible dans :

1,000 Places to See in the United States & Canada Before You Die©

Pour des renseignements complets sur les endroits dont il est question ici, ainsi que pour plusieurs autres suggestions de voyages aux É.-U., consulter le livre sensation de Patricia Schultz.

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration