Ce site Web utilise des témoins pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En savoir plus sur l’utilisation des témoins.

x
OK
USA Radio
Clarksdale, Mississippi

La route du blues

Partez en pèlerinage à la croisée des chemins musicaux mythiques


L’autoroute 61 est la célèbre route à deux voies qui a emmené les musiciens ruraux pauvres et les métayers hors des champs de coton poussiéreux du Mississippi dans les années 1930 et 1940. Cette « autoroute du blues » les a amenés au nord vers Memphis et St. Louis, où les spectateurs réclamaient pour la première fois un chant brut, émotif et un jeu de guitare qui a émergé du Sud de Jim Crow.

Le berceau du mouvement blues américain, Clarksdale, est un lieu étrangement irrésistible, une ville plate, graveleuse de 20 000 habitants se trouvant à l’intersection bien connue des autoroutes 61 et 49, le carrefour où, comme la légende le prétend, Robert Johnson qui aspirait à devenir un musicien de blues aurait vendu son âme au diable pour sa virtuosité à la guitare qu’il aurait obtenue, apparemment, en une nuit. Johnson, âme torturée et voyageuse, ne vivait que pour la musique, le whisky et les femmes, et chantait « Hellhounds on My Trail ». N’ayant que 29 ans quand il aurait été empoisonné par un mari jaloux en 1938 au « juke joint » Les Trois Fourches à Greenwood, Johnson a influencé les générations d’artistes de blues et de rock du monde entier.

Clarksdale a également produit des grands de la musique comme Jackie (« Rocket 88 ») Brenston, Sam Cooke, Ike Turner et Muddy Waters. Rejoignez les milliers d'amoureux de la musique partout dans le monde qui voyagent jusqu'au Delta Blues Museum, situé dans une gare ferroviaire de 1812 au bord de la ville. Ici vous pouvez voir, parmi les innombrables expositions, la véritable cabane en bois où Waters a grandi comme métayer dans les années 1920, ainsi que des guitares vintage, des photographies et d'autres objets.

Les autres sites incontournables comprennent Cat Head Delta Blues et Folk Art, où vous pouvez parcourir des étagères et des bacs de disques pour découvrir des joyaux peu connus et un art unique. Le Ground Zero Blues Club, un entrepôt de coton reconstruit comme un « juke joint » et à deux pas du Delta Blues Museum sert la journée des plats du jour et propose des concerts de blues ardents le soir. Il appartient pour moitié à l’acteur qui a obtenu un Oscar, Morgan Freeman (natif du Mississippi), qui est également le propriétaire de Madidi, l’un des meilleurs restaurants haut de gamme du Mississippi.

En règle générale, cependant, les choix alimentaires en ville sont plus typiques, comme les plats du Abe’s Barbecue, qui sert des sandwiches barbecue aux tranches de porc qui constituent une sorte de légende depuis 1924, le Hicks’ Variety Foods, connu pour ses tamales épicés aux feuilles de maïs et le poisson-chat frit, ainsi que le Ramon’s, un bouge bon marché avec un toit qui fuit et de vieilles lampes de table en bouteille de whisky, où la spécialité de la cuisine traditionnelle sont les spaghettis aux foies de poulet.

Bien sûr, quelques motels sont aux abords de la ville, mais pourquoi y rester quand vous pouvez rester au Shack Up Inn, dans un quartier de métayers autrefois délabré? Situé sur la Plantation Hopson, cette ancienne entreprise agricole abrite désormais un « B’n’B » (formule Bed and Beer ou « lit et bière ») rural isolé. Une rangée de baraques (maintenant avec de la plomberie intérieure et la climatisation) est un grand attrait des touristes du blues qui embrassent la rusticité terre-à-terre de l’endroit. Une autre possibilité en termes d'ambiance est l'ancien Riverside Hotel, un ranch bon marché, dont les clients ont compris Ike Turner et le fan de blues tardif John F. Kennedy Jr. Pension locale (hôtel économique) depuis 1944, le Riverside est connu comme l'ancien hôpital pour les Noirs, où la chanteuse de blues d'avant-garde Bessie Smith est morte en 1937, suite à un accident de voiture sur l'autoroute 61. La plupart des grands noms du blues descendent ici régulièrement, et lors des festivals de musique, il est archi-complet.

Pour la météo estivale étouffante et la musique en direct à la fois sombre et exaltante, faites en sorte d’être à Clarksdale la deuxième fin de semaine d’août au Sunflower River Blues and Gospel Festival, qui se tient dans le centre-ville. À la mi-octobre, lorsque le coton est haut, visitez le festival littéraire Mississippi Delta Tennessee Williams Festival. Williams, connu pour des chefs-d’œuvre tels que La Ménagerie de verre et Un Tramway nommé Désir, a grandi à Clarksdale.

Cette idée de voyage est disponible dans :

1,000 Places to See in the United States & Canada Before You Die©

Pour des renseignements complets sur les endroits dont il est question ici, ainsi que pour plusieurs autres suggestions de voyages aux É.-U., consulter le livre sensation de Patricia Schultz.

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration