USA Radio
New York, New York

La statue de la Liberté et Ellis Island

Voyez par vous-même deux des plus grandes icônes de l'histoire américaine


Les gens pensent à la statue de la Liberté comme à un symbole américain, mais elle n’est pas uniquement américaine. Conçue et érigée en France, elle n’était pas censée symboliser un pays, mais plutôt une idée abstraite révolutionnaire : la liberté, pour tous, partout.

L’idée de la statue de la Liberté, dont le nom véritable est La Liberté éclairant le monde, serait née lors d’un dîner en 1865, lorsque l’hôte, le sénateur français Edouard-René Lefebvre de Laboulaye, a proposé d’offrir un cadeau à l’Amérique pour célébrer le centième anniversaire de la Déclaration d’Indépendance. Quelques années plus tard, le sculpteur Frédéric-Auguste Bartholdi avait reçu une commission officielle, mais des difficultés de financement et de planification ont retardé l’achèvement de la statue jusqu’en 1884, longtemps après le centenaire des États-Unis.

Ce n’est qu’en 1886 que la statue de 46 m couverte de cuivre a finalement pris sa place au-dessus du socle de 27 000 tonnes de pierre et de béton. Ceinte par les murs en étoile de Fort Wood sur Bedloe’s Island (aujourd’hui Liberty Island), la statue se trouve à un peu plus d’un kilomètre de Manhattan. Le calendrier de la statue de la Liberté n’aurait pas pu être meilleur : à partir de 1892, les États-Unis connaissaient la plus grande vague d’immigrants de toute leur histoire. Pour la plupart des nouveaux arrivants dans le port de New York, la Statue de la Liberté est devenu le premier et le plus parfait aperçu de leur nouvelle terre.

Aujourd’hui, vous pouvez rejoindre l’île en bateau depuis Battery Park. Des visites guidées par des forestiers emmènent les visiteurs sur la promenade basse de Fort Wood puis jusqu’à la plate-forme d’observation du piédestal pour avoir une vue de la structure intérieure de la statue, conçue par Alexandre Gustave Eiffel (créateur de la célèbre Tour Eiffel). La couronne de la statue de la Liberté n’est plus ouverte aux visiteurs et sa torche a été fermée au public en 1916, après avoir été endommagée par des saboteurs allemands qui ont fait sauter un dépôt de munitions sur l’île voisine de Black Tom. La torche a été remplacée dans les années 1980 et l’original se trouve maintenant dans le musée de l’accueil.

Légèrement plus au nord et accessible par les mêmes bateaux, Ellis Island fut le centre d’examen pour environ 12 millions d’immigrants entre 1892 et 1954. Une rénovation de six ans dans les années 1980 a sauvé Ellis Island de l’abandon, en la transformant en un émouvant monument commémoratif et un centre d’interprétation, où une base de données informatique complexe permet aux Américains de rechercher leurs origines et retracer l’arrivée de leurs ancêtres.

Vous pouvez également admirer une jolie vue de la statue de la Liberté et du ciel de Manhattan depuis le ferry de Staten Island, qui circule vers et depuis les arrondissements périphériques de New York, et de plus, il est gratuit. Pour une plus longue promenade, les bateaux de la Circle Line offrent une visite touristique du port ou tout autour de l’île de Manhattan : c’est un classique de New York.

Cette idée de voyage est disponible dans :

1,000 Places to See in the United States & Canada Before You Die©

Pour des renseignements complets sur les endroits dont il est question ici, ainsi que pour plusieurs autres suggestions de voyages aux É.-U., consulter le livre sensation de Patricia Schultz.

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration