USA Radio
Montana

Pleins feux sur : Pompeys Pillar National Monument et les Clark Days

Retournez 200 ans en arrière et voyez ce qu’a vu le capitaine William Clark.


Pompeys Pillar se démarque tant dans le paysage de l’est du Montana que dans l’histoire américaine. L’affleurement de grès de 46 m (150 pi) de hauteur le long des rives de la rivière Yellowstone représente la seule preuve tangible du passage de Lewis et Clark, de 1804 à 1806. À son retour de Saint Louis, le capitaine William Clark a noté la formation dans son cahier d’expédition : « J’ai grimpé au sommet de ce rocher et, de là-haut, j’avais une vue d’ensemble, et dans toutes les directions, en haut comme en bas, de la rive nord du fleuve, des hautes falaises du fleuve qui avancent vers l’eau... j’ai gravé mon nom, le jour, le mois et l’année. » Clark l’a baptisée Pomp’s Tower, en l’honneur du surnom donné au jeune fils de Sacagawea, leur guide amérindienne. Situé le long du sentier national historique Lewis and Clark, la butte de grès a d’abord été classée point d’intérêt historique national (1965) puis monument national en 2001. Le centre d’interprétation de 530 m2 (5 700 pi2) a ouvert ses portes en 2006.

S’y rendre

Le Pompeys Pillar National Monument se situe à environ 40 km (25 mi) de Billings, au Montana. La région est facilement accessible à partir de l’Interstate 94, par la sortie 23, ou à partir de la Montana Highway 312. On dispose d’un accès au centre d’interprétation, aux toilettes, au stationnement et à l’aire de repos.

Le centre d’interprétation est ouvert de 9 h à 18 h, tous les jours.

Y séjourner

Le camping n’est permis que dans la nuit du dernier samedi de juillet, lors de la célébration des Clark Days. Vérifiez, auprès de la Pompeys Pillar Historical Association, pour les possibilités d’hébergement à proximité.

Bien se préparer

Faites votre chemin jusqu’à cette impressionnante butte de grès en suivant le parcours Riverwalk, qui représente la rivière Yellowstone. Le Riverwalk débute dans le stationnement et serpente à travers le centre d’interprétation, à la base de la butte. Tout au long du chemin, on trouve des citations tirées du journal de Clark qui décrivent les expériences de l’équipage, de leur entrée sur la rivière le 15 juillet 1806 jusqu’à leur campement au confluent des rivières Yellowstone et Missouri le 3 août.

Faites un pique-nique ou relaxez à l’ombre des peupliers dans l’aire de repos près de la rivière Yellowstone.

Faire attention

Remarquez le nom du Capitaine William Clark, gravé dans le roc il y a plus de 200 ans. Notez que toutes ces ressources culturelles, historiques et naturelles sont très précieuses pour le site historique et doivent être respectées.

Les droits d’entrée sont de 7 $ par jour, par véhicule. Aucuns frais distincts pour le centre d’interprétation. Le montant des frais est remis au site, qui utilise ces fonds pour l’entretien et l’amélioration des installations. Tous les laissez-passer fédéraux valides sont acceptés sur le site.

À essayer

Prévoyez d’effectuer votre visite à l’occasion des Clark Days (les 27 et 28 juillet), qui soulignent le passage de William Clark le 25 juillet 1806, lors de son expédition sur la rivière Yellowstone. Des activités, comme des programmes d’interprétation, des démonstrations, des randonnées dans la nature et une présentation principale, sont organisées. Les festivités des Clark Days de 2014 mettront l’accent sur l’héritage amérindien du site avec des présentations, de la danse et de la musique, présentées par les membres de diverses tribus du Montana. Le samedi soir des Clark Days est la seule nuit de l’année où le camping est permis.

Aucun droit d’entrée n’est perçu lors des Clark Days, qui sont commandités conjointement par le Bureau of Land Management et l’organisation Friends of Pompeys Pillar. Des montants symboliques doivent être déboursés pour la nourriture et les boissons.

Le saviez-vous?

À partir de la plateforme située en haut de Pompeys Pillar, vous pouvez identifier les mêmes points de repère que ceux utilisés par Clark, il y a de cela 200 ans, pour décrire le site. La signature de Clark n’est pas la première inscription à avoir été faite sur le Pompeys Pillar. Celui-ci a inscrit son nom aux côtés de pictogrammes et gravures amérindiennes, dont certaines sont encore visibles.

Les Amérindiens de la tribu Crow désigne Pompeys Pillar comme « l’endroit où vit le cougar » parce que, sur la face nord, on y trouve une masse rocheuse qui rappelle la tête d’un cougar.

 

Par Amy Krause

Bureau of Land Management


Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration