USA Radio
Bandera, Texas

Bandera, Texas : « capitale mondiale des cowboys »

Par Victoria Shepherd


Le premier matin de mon séjour à Bandera, petite ville située au sein du Texas Hill Country, je me suis fait réveiller par le vacarme des paons, qui se pavanaient en rois et maîtres à l’extérieur de ma cabane au Mayan Dude Ranch, l’un des nombreux ranchs de tourisme où l’on peut loger dans la région. L’air autoritaire des oiseaux me donnait l’impression que l’endroit leur appartenait. Or, c’est la famille Hicks qui possède et qui exploite le ranch depuis 1951. Elle m’a d’ailleurs offert une hospitalité chaleureuse, à l’instar du charme que les habitants du sud du Texas insufflent à la région.

Se rendre déjeuner en chariot de foin

Même les repas proposent un thème western à Bandera. Au lieu de seller un cheval, parmi ceux mis à la disposition des clients du ranch, j’ai choisi de grimper dans un chariot de foin pour me rendre à l’endroit où on servait le déjeuner.

Au bout de la route, un déjeuner de cowboy m’attendait, comportant des œufs, du bacon, des pommes de terre et de délicieux petits gâteaux ressemblant à des dumplings. Ensuite, au son d’une musique country jouée par des musiciens sur place, j’ai pu admirer Kevin Fitzpatrick, champion du maniement du lasso, faire virevolter sa corde au-dessus de ma tête. Heureusement, il n’en était pas à ses premières armes!

Une histoire fascinante au Frontier Times Museum

Je me suis ensuite arrêtée au Frontier Times Museum, un musée qui abrite une collection d’articles singuliers. Du plus merveilleux au plus étrange, du plus évocateur au plus mystérieux, les nombreux artéfacts qui y sont exposés témoignent d’un temps passé. Le musée a été fondé en 1933 par J Marvin Hunter Sr., qui était d’avis qu’un objet important pour son donateur devait l’être pour quiconque. Par conséquent, aucun article n’y était refusé.

Divertissement western à Bandera

Je suis ensuite partie à la recherche d’autres activités amusantes et je n'ai pas été déçue, car je suis tombée sur une reconstitution de fusillade, mise en scène au sein du village fantôme du Flying L Guest Ranch. Il s’avère que des reconstitutions de la sorte ont aussi lieu toutes les semaines au centre-ville de Bandera. Tous les hommes qui y prennent part 52 semaines par année sont bénévoles. Ils ne reçoivent qu’une boule de crème glacée ou deux, provenant du magasin général, après s’être adonnés à ces cabrioles et avoir fait semblant de tomber raide morts devant la foule. Ceux qui arrivent à cheval pour participer aux activités (j’en ai vu plusieurs) sont invités à tirer parti des poteaux d’attache installés le long de la rue.

Par la suite, après avoir rapidement appris à manier le fouet, j’ai rencontré Casino, un bien beau mâle – pesant près de 1 100 kg. J’allais apparemment monter ce taureau Texas Longhorn... toute seule! Nous avons quitté le Longhorn Saloon pour faire le tour de la ville. Une voiture tirée par des chevaux, remplie d’habitants de l’endroit, ouvrait la voie. Une heure plus tard, un peu ébouriffée, mais ravigotée par la promenade, je me suis séparée de Casino et me suis dirigée vers le bar pour profiter d’une bière Texas Shiner glacée, accompagnée d’un bol de chili maison.

Pour finir la journée en beauté, j’ai dansé un Texas two-step sur un plancher couvert de sciures, en compagnie de mes nouveaux amis. Je me suisd’ailleurs senti comme un membre de la famille, et déjà, je commençais à planifier mon prochain séjour à Bandera.

Site officiel de voyage Bandera, Texas : « capitale mondiale des cowboys »

Informations touristiques officielles de Bandera, au Texas

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration