Ce site Web utilise des témoins pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En savoir plus sur l’utilisation des témoins.

x
OK
USA Radio
Williamsburg, Virginie

Colonial Williamsburg

Remontez le temps dans la Virginie du 18e siècle


Colonial Williamsburg recrée méticuleusement la période capitale de 1750 à 1775, la fin de l’ère coloniale et la veille angoissante de la Guerre d’Indépendance. Le niveau des détails est étonnant, des acteurs qui représentent les hommes d'État de l'époque révolutionnaire, des forgerons, des perruquiers et des esclaves pour les troupeaux de canards couinant et les moutons de pâturage. C'est le musée vivant d’histoire le plus grand et le plus populaire du pays, ainsi que l’un des plus beaux du monde.

Capitale culturelle et politique de la Virginie de 1699 à 1780, Williamsburg abrita les bâtiments du gouvernement et accueillit la scène sociale animée de l’aristocratie coloniale. Thomas Jefferson et George Washington ont tous deux passé du temps ici à débattre des avantages qu'il y avait à former un pays indépendant. En 1926, John D. Rockefeller Jr. lança une restauration de fond en comble à hauteur de 68 millions de dollars au cours de laquelle 88 des bâtiments originaux et 500 autres structures furent restaurés ou reconstruits, ainsi que 37 ha de jardins et d’espaces verts publics. Aujourd’hui, il est impossible de différencier les bâtiments restaurés de ceux qui ont été totalement reconstruits sur leurs fondations d’origine.

Williamsburg est un plaisir à la fois pour les adultes et les enfants. En marchant dans les rues pavées de la zone historique, vous pourriez vous surprendre à avoir une discussion impromptue avec « Thomas Jefferson », « Martha Washington » ou l’un des nombreux acteurs citadins vaquant à leurs occupations quotidiennes. Vous pouvez assister au procès d’un voleur de porc, regarder un armurier confectionner un fusil à silex, vous inscrire pour une visite aux chandelles des endroits hantés de la ville ou encore assister au défilé du corps de fifres et de tambours de la ville. Visitez le palais du gouverneur de style géorgien, avec ses vastes jardins topiaires et son labyrinthe de houx, le capitole en forme de H, le palais de justice de 1770 avec ses piloris et ses carcans à l’avant, ainsi que la George Wythe House, le domicile de Thomas Jefferson en 1776 quand il était délégué de l’Assemblée générale de Virginie. Arrêtez-vous prendre un petit verre dans l'une des quatre tavernes historiques proposant des plats de l'ère coloniale dans un cadre d'époque.

Construite dans un style Régence du 19e siècle et meublée de reproductions parfaites du mobilier, l’imposante auberge Williamsburg Inn d’août 1937 a été créée dans le cadre de la restauration de la ville et accueille depuis toujours des notables, des reines et des présidents. On trouve à proximité trois superbes terrains de golf dans le club de golf du Golden Horseshoe, notamment le Gold Course, l’un des plus appréciés de Robert Trent Jones Sr. La Fondation Williamsburg propose également des chambres dans 28 maisons coloniales restaurées, chacune possédant sa propre histoire.

À proximité, on trouve un plaisir en famille d’un tout autre genre : Busch Gardens, où se trouvent quelques-unes des montagnes russes les mieux cotées du pays et de superbes observations d'animaux. Vous pouvez rendre visite aux loups gris et vous émerveiller devant la taille des Clydesdales d'Anheuser-Busch, dont chacun mesure au moins 1,82 m et pèse entre 816 kg et 907 kg. À environ huit kilomètres au sud de Williamsburg se trouve le vignoble de Williamsburg, premier établissement vinicole moderne de Virginie et le plus grand de l’État. Il a contribué à lancer l’industrie vinicole de la région aujourd’hui florissante, qui compte une centaine de vignobles.

Cette idée de voyage est disponible dans :

1,000 Places to See in the United States & Canada Before You Die©

Pour des renseignements complets sur les endroits dont il est question ici, ainsi que pour plusieurs autres suggestions de voyages aux É.-U., consulter le livre sensation de Patricia Schultz.

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration

Lancer l’exploration