Skip to main content
Test Image
View More

Conduire aux États-Unis

Catégories

Informations touristiques officielles

 

1. « La sécurité avant tout »

Bouclez votre ceinture de sécurité. Tout conducteur ou passager sans ceinture de sécurité est passible d’une amende. Installez également les enfants à l’arrière, dans des sièges auto ou sur des rehausseurs adaptés à leur âge.

Dès le coucher du soleil, vous devez allumer vos phares pour mieux voir et être mieux vu par les autres conducteurs. Il existe deux réglages de phares pour la conduite de nuit. Mettez les feux de croisement lorsque vous conduisez sur une route où vous croisez d’autres véhicules. Les feux de route ne doivent être utilisés que lorsque vous êtes seul sur la route et en cas de luminosité très faible, par exemple en traversant un parc ou une forêt. L’une des règles de savoir-vivre aux États-Unis consiste à éteindre ses feux de route pour passer en feux de croisement lorsqu’arrive un autre véhicule en face. Pensez également à mettre systématiquement le clignotant avant de changer de voie ou de tourner.

Si vous croisez un conducteur dont le comportement risque de vous mettre en danger, utilisez votre klaxon en appuyant au centre du volant. Toutefois, ne vous en servez qu’en cas d’extrême nécessité pour ne pas surprendre les autres conducteurs. Certaines villes interdisent d’ailleurs l’utilisation du klaxon à moins de se trouver en situation d’urgence.

 

 

De nombreux États interdisent de conduire avec le téléphone portable à la main, surtout en cas d’envoi de messages. Ne manquez pas de vérifier la loi en vigueur dans ce domaine sur votre lieu de destination. Cependant, il est toujours plus prudent d’attendre d’être garé pour utiliser votre téléphone sans prendre de risques.

Si vous voyez ou entendez un véhicule d’urgence, comme une ambulance ou un camion de pompier avec ses sirènes ou ses gyrophares allumés, vous devez immédiatement vous ranger sur le bas-côté droit. Vous n’êtes pas tenu de vous arrêter pour un véhicule de police, mais vous devez le laisser passer. (S’il vous arrivait d’être arrêté par la police sur la route, ne sortez pas du véhicule. Attendez que l’officier de police vous le demande.)

Que vous conduisiez dans une zone rurale ou urbaine, faites attention aux piétons. En l’absence de feux de circulation, vous devez laisser traverser les personnes qui empruntent les passages piétons. Méfiez-vous également des auto-stoppeurs : les Américains s’abstiennent généralement de les faire monter dans leur véhicule et cette pratique est même interdite dans certains États.

2. Restez sur votre voie de circulation

Restez sur la voie de droite, sauf lorsque vous dépassez un autre véhicule. Sur une route à deux voies, vous êtes autorisé à emprunter la voie de gauche seulement le temps de dépasser un véhicule plus lent.

Les lignes de séparation centrales précisent si vous êtes dans une zone où les dépassements sont autorisés. Les lignes jaunes indiquent que la circulation s’effectue dans des directions opposées, tandis que les lignes blanches séparent les voies où les véhicules circulent dans le même sens. Les lignes continues signifient que les dépassements sont interdits, tandis que les lignes discontinues indiquent que vous pouvez dépasser un véhicule si la circulation le permet.

Sur une route à plusieurs voies, restez à droite si vous conduisez lentement ou si vous prévoyez de tourner sous peu et utilisez la voie de gauche pour les dépassements. Si vous poursuivez votre itinéraire sur la même route ou autoroute, restez sur la voie de gauche ou du milieu afin de laisser passer les conducteurs qui ont besoin d’emprunter la sortie.

3. Respectez les limitations de vitesse

Même s’il peut être tentant de rouler vite, surtout sur les superbes routes dégagées du pays, veillez à respecter les limitations de vitesse. Elles sont indiquées en miles par heure (un mile équivaut à 1,6 km) sur des panneaux blancs. La vitesse maximale sur les grands axes routiers est généralement de 65 miles par heure (environ 100 km/h), mais cette limite peut varier. En ville, la vitesse est généralement limitée à 30 miles par heure (environ 50 km/h). Lorsque vous quittez un axe routier principal pour rejoindre une route secondaire, repérez les panneaux blancs indiquant la limitation applicable dans cette zone et adaptez votre vitesse à la circulation.

Notez que vous pouvez également vous attirer des ennuis en conduisant trop lentement. Si vous n’êtes pas sûr de la vitesse à laquelle vous devez rouler, alignez-vous sur celle des autres véhicules en circulation.

4. Apprenez à reconnaître les panneaux 

Les panneaux de signalisation routière diffèrent légèrement d’une partie du territoire à l’autre, il est donc important d’être vigilant. Vous pouvez déterminer la direction des autoroutes en fonction de leur numéro : les autoroutes impaires vont généralement du nord au sud, tandis que celles portant des numéros pairs traversent le pays d’est en ouest.

Familiarisez-vous avec les panneaux les plus courants. Ils sont classés selon leur forme et leur couleur :

 

Les panneaux rouges signifient que vous devez vous arrêter ou céder le passage, ou indiquent une interdiction, comme une zone dans laquelle vous n’avez pas le droit de vous engager.

 

Les panneaux jaunes expriment des avertissements, par exemple des zone où la limite de vitesse est réduite ou un passage piéton.

 

Les panneaux orange sont utilisés dans et aux abords des zones de travaux.

 

Les panneaux verts fournissent des indications, comme par exemple la distance restant à parcourir jusqu'aux villes proches.

 

Les panneaux bleus offrent des informations sur les prochaines aires de repos et les attractions culturelles.

Les panneaux de circulation sont également regroupés par forme. Les rectangles servent à fournir des indications, les octogones indiquent un arrêt, les cercles annoncent des passages à niveau, les losanges donnent des avertissements et les triangles inversés signalent un « cédez le passage ».

5. Sachez interpréter les feux de circulation

Les feux de circulation sont utilisés pour guider les conducteurs aux intersections. Aux États-Unis, les feux passent du vert à l’orange puis au rouge, et reviennent directement au vert. Le vert signifie que vous pouvez passer, l’orange indique que vous pouvez passer lentement et prudemment et le rouge que vous devez vous arrêter complètement.

Saut indication contraire d’un panneau, vous avez le droit de tourner à droite au feu rouge après avoir marqué l’arrêt. De nombreux feux sont munis de caméras pour filmer les conducteurs qui ne s’arrêtent pas complètement avant de tourner à droite au feu rouge. Si vous êtes filmé en train de violer cette règle, vous risquez de recevoir une amende qui vous sera transmise par l’agence de location de véhicules. Soyez donc vigilant. En tournant à gauche, cédez le passage aux véhicules venant en sens inverse.

Les intersections munies de quatre panneaux « STOP » à la place d’un feu de circulation (connues sous le nom d’« arrêt à quatre sens ») sont courantes aux États-Unis. Si vous vous retrouvez à une intersection de ce type, cédez le passage aux véhicules qui sont arrivés avant vous. Si deux véhicules arrivent au même moment, celui situé sur la droite a la priorité. Si vous ne savez pas quoi faire, attendez que les autres conducteurs vous indiquent clairement votre tour.

6. Anticipez les péages

Un grand nombre d’autoroutes et de ponts disposent de péages dont le prix peut varier de moins d’un dollar à près de 20 $. Avant de prendre la route, vérifiez les péages que vous serez amené à franchir et ce qu’il vous en coûtera. De nombreux systèmes GPS tels que Google Maps indiquent les péages présents sur la route. Nombre d’entre eux acceptent les cartes de crédit, mais certains exigent le montant exact. Il est donc sage de prévoir un peu de monnaie ou quelques billets au cas où un péage inattendu se présenterait. Parfois, les routes secondaires permettent de contourner les péages : pour le savoir, il vous suffit de consulter votre carte.

Si vous planifiez un long trajet en voiture, demandez à votre agence de location de véhicules si elle dispose d’un programme de péage électronique comme EZPass. Avec ce genre de programme, vous disposez d’un appareil qui se fixe sur le pare-brise et permet de franchir les péages rapidement, sans avoir à attendre ou à chercher la monnaie. Cependant, tous les États n’offrent pas cette possibilité de paiement électronique. EZPass n’est disponible que dans 15 États de la côte est, mais d’autres programmes existent dans d’autres États.

7. Soyez vigilant en vous garant

Les règles de stationnement dans la rue varient sensiblement ; aussi vous est-il conseillé de bien prêter attention aux panneaux qui indiquent les durées maximales, les tarifs et les restrictions. Vous trouverez des parcs de stationnement dans de nombreuses villes ; ils vous épargneront le stress de chercher une place sur la voie publique, mais présentent l’inconvénient d’être souvent assez chers.

Lorsque vous vous garez sur la voie publique, essayez de repérer les parcmètres ou les kiosques qui proposent le paiement par carte de crédit. Il existe également des applications comme Parkmobile, qui vous permettent de payer avec votre smartphone. Les petites villes possèdent souvent de vieux parcmètres à pièces. N’oubliez donc pas votre monnaie ! Enfin, vérifiez la période de tarification des parcmètres ; la gratuité est souvent de mise en soirée et les dimanches.

Si vous stationnez le long d'un trottoir, garez votre voiture dans la même direction que le sens de circulation.

Cet article vous est proposé par Alamo.