Skip to main content

Plongée dans le grand bleu

De nombreux prestataires proposent des sorties de plongée sous-marine ou avec tuba pour vous permettre de découvrir les murs, les épaves de bateaux et les récifs coralliens saisissants disséminés tout autour de l’île. Parmi les sites les plus prisés figurent l’épave du Shoun Maru datant de la Seconde Guerre mondiale, le Blue Hole et la Grotto, une grotte de calcaire effondrée dotée de passages subaquatiques. Les plongeurs pourront admirer des raies, des poissons-clowns, des anguilles, des nudibranches, des poissons-perroquets et chirurgiens, ainsi que des requins à pointe blanche. Si vous n’êtes pas à l’aise sous l’eau, optez pour le windsurf, le parachute ascensionnel ou une simple promenade en bateau banane gonflable. À l’extrémité ouest de l’île se trouve le Swimming Hole, une petite piscine naturelle à l’abri de la foule, prisée par les visiteurs en quête d’une baignade rafraîchissante et de belles photos souvenirs.

 

La rencontre de la nature et de la culture

L’extrémité opposée de l’île abrite le pittoresque Tweksberry Park, où poussent de nombreux cocotiers. Entre les deux se trouvent de nombreux sites, tels que le zoo de Rota, le vieux canon japonais et Rota Latte Stone Quarry, où vous pourrez découvrir comment le peuple indigène des Chamorros sculptait ces piliers de pierre. Faites une pause au Songsong Village Lookout pour admirer la superbe vue sur le Mount Tapingot, également appelé Wedding Cake Mountain (littéralement, « la montagne du gâteau de mariage »). Non loin de là se trouve le Marianas Trench Cave Museum, installé directement au cœur d’une grotte. Découvrez les différentes espèces d’oiseaux présentes sur l’île au Sagua’gaga Seabird Sanctuary, une réserve d’oiseaux marins, puis familiarisez-vous avec les plantes locales en parcourant le Taisacana’s Botanical & Nature Trail, un sentier botanique naturel.

 

Bon à savoir

La plupart des établissements de restauration sont de simples cafés ou snack-bars proposant des plats américains classiques ou des spécialités locales fraîchement préparées, telles que l’ayuyu (crabe de cocotier) et le kadun pika (plat de bœuf épicé). Quelques restaurants servent également une cuisine internationale. En réservant votre hébergement, gardez à l’esprit qu’il n’y a aucune chaîne hôtelière ni aucun complexe cinq étoiles sur l’île, mais plutôt des hôtels indépendants, des auberges et des chambres d’hôtes modestes. Le seul établissement chic, le Rota Resort & Country Club, possède un parcours de golf, également accessible aux personnes qui ne séjournent pas sur place.

Le saviez-vous ?

Rota dans les Îles Mariannes du Nord
En savoir plus

Le point culminant de Rota est le Mount Sabana, qui culmine à 496 mètres d’altitude.

Explorer plus