Skip to main content
Habitant du comté de Door
1 sur 1

Bienvenue dans le comté de Door, Wisconsin

Formant une péninsule longue et étroite entre Green Bay et le lac Michigan à l’est, le comté de Door, dans le Wisconsin, se distingue par ses plages et ses promontoires, ses ferries et ses phares historiques en brique. La région est très féconde, avec un sol riche en calcaire qui nourrit ses célèbres vergers et 482 kilomètres de côtes, au large desquelles le corégone, très prisé dans la région, est pêché toute l’année. Pour vous faire découvrir ce comté généreux à travers les yeux de ses habitants, nous leur avons demandé quelques conseils. Voici quelques-unes de leurs adresses préférées.

Point d’ébullition

Entouré de trois côtés par l’eau, le comté de Door est le lieu idéal pour pratiquer la pêche toute l’année. L’hiver, Green Bay est recouverte d’une épaisse couche de glace, assez solide pour construire de petites cabanes sur la surface gelée du lac. Vous vous sentez l’âme d’un aventurier ? Louez une maison de glace bien isolée de 2,4 mètres par 3 mètres, ainsi que le matériel et le guide de pêche du corégone, auprès des experts de Ice Fish Green Bay. Vous pouvez également directement profiter de la gastronomie locale. Respectant une délicieuse tradition du comté de Door, les habitants sont toujours prêts à partager leur expérience de poisson bouilli à la scandinave avec des gens de passage. On vous recommande d’arriver tôt afin de pouvoir discuter avec le maître de cuisson pendant qu’il prépare son feu sous une énorme marmite, comparable un chaudron, et le remplit de corégones pêchés dans la région, de pommes de terre et d’oignons. Buvez ensuite un verre et attendez le grand final, quand le kérosène est versé dans le feu et qu’une immense flamme de 4,6 à 7,6 mètres jaillit. Ce processus s’appelle « l’évaporation », car il permet d’enlever la suie et la graisse qui se sont accumulées en haut de la marmite pour ne laisser que le poisson parfaitement cuit et un bouillon clair. Pour voir ce spectacle de vos yeux, les gens du coin recommandent le White Hill Inn, qui propose le Friday Night Fish Boil (poisson bouilli du vendredi soir) toute l’année (et quatre soirs par semaine de mai à octobre) sur sa terrasse. Il serait idiot de passer à côté de ce repas simple mais copieux, servi avec du beurre fondu et du citron, du coleslaw et du pain maison.

Poisson bouilli à la scandinave du comté de Door
En savoir plus
Plus d'informations

Le « cherry pie », emblème des États-Unis

Durant les mois de récolte, les gens du coin aiment cueillir les fruits sur les nombreux arbres de la région. Tous les mois de juillet, les cerises acidulées de Montmorency sont d’un beau rouge vif et riches en goût – un mets délicat vénéré du comté de Door (entre 4 500 et 6 800 tonnes de cerises y sont récoltées chaque année). Ces fruits sont utilisés pour tout : vin de cerise, donuts à la cerise, sauce épicée et savoureuse à la cerise, ou encore l’incontournable « cherry pie », la tarte à la cerise que l’on peut trouver dans presque tous les « supper clubs » et « fish boils » de la péninsule. Pour en faire une dégustation, rendez-vous à Lautenbach’s Orchard Country Winery & Market. Une fois par an, la ferme familiale organise un festival avec un concours du plus gros mangeur de tartes, des promenades en chariots tirés par des chevaux, des châteaux gonflables pour les enfants, des dégustations de vin et des concerts pour les parents. Spécificité du comté de Door : le concours du cracher de noyau de cerise. Vous l’avez deviné : les participants cherchent à cracher leur noyau de cerise le plus loin possible. « Chacun a sa technique », nous rapporte-t-on. Le record de l’État est de 14,6 mètres. Arriverez-vous à le battre ?

Concours de cracher de noyau de cerise à Lautenbach’s Orchard Country Winery & Market
En savoir plus

The Rock

Pour se rendre à Rock Island, l’un des cinq parcs d’État du comté de Door, il ne faut pas prendre un, mais deux ferries publics qui traversent la « Death’s Door » (la « porte des morts », où les eaux de Green Bay et du lac Michigan se rejoignent), puis faire escale sur Washington Island, une île de 56 km² où environ 600 habitants vivent à l’année. Mais Rock Island est une île si isolée et si petite avec ses 3,6 km² que l’on a « l’impression d’être ailleurs ». Les gens du coin apprécient que l’île ne se visite qu’à pied (les voitures et les vélos sont interdits), ce qui en fait un lieu idéal pour camper, randonner, contempler les étoiles ou profiter de la plage. On y trouve le plus vieux phare de l’État et un magnifique hangar à bateaux en pierre, que l’on peut visiter avec l’un des guides volontaires de l’île. Et une fois que vous avez vu The Rock, vous pourrez explorer dix autres phares sur la péninsule !

Rock Island
En savoir plus
Plus d'informations

Le charme de l’automne

Lorsque l’automne arrive dans le comté de Door, les promontoires se parent de mille feux. Les habitants recommandent d’emprunter la Coastal Byway, qui remonte la côte Ouest de la péninsule pour ensuite longer les plages de sable en redescendant la côte Est. Cet itinéraire traverse des villages, des vergers, et le Peninsula State Park de Fish Creek. Pour les randonnées, les gens du coin conseillent le circuit de l’Eagle Trail (sentier de l’aigle) : ces 3,2 kilomètres de marche dans des forêts en terrasses, parmi des fleurs sauvages éclatantes de couleurs, le long de falaises hautes de 46 mètres sont difficiles mais en valent largement la peine. Si vous souhaitez vivre une expérience différente, suivez le Door County Wine Trail et arrêtez-vous dans les huit domaines viticoles pour des dégustations de vin.

Eagle Trail
En savoir plus

Sup, Sup, Supper Club

Auberges de campagne, « supper clubs », étals de primeurs ou autres « fish fries » : les habitants du comté de Door se targuent de la quasi-absence de chaînes nationales. « Presque tous nos commerces sont des établissements familiaux que vous ne trouverez nulle part ailleurs ». Les « supper clubs » font partie intégrante du charme de la région. Ces établissements à l’ancienne ressemblent à des restaurants, mais « avec généralement des boiseries », selon une plaisanterie locale. Comme cette boutade le laisse supposer, les « supper clubs » proposent des repas traditionnels. On y trouve presque toujours un « relish tray » (plateau de condiments), peut-être des « cheese curds » (fromages en grains) frits avec une sauce ranch, probablement une friture de poisson ou une côte de bœuf un soir de week-end et généralement un grand classique des cocktails du Wisconsin : un Old Fashioned préparé sans prétention. Pour faire l’expérience d’un authentique « supper club » (depuis les années 30), les habitants vous enverront au Nightingale Supper Club.

Nightingale Supper Club
En savoir plus
Plus d'informations

L’hiver, ah bon ?

Les habitants du Wisconsin ne sont pas du genre à reculer devant les conditions météorologiques. Mais certains Sconnies, comme les habitants se surnomment eux-mêmes, sont plus braves que d’autres. Chaque hiver, le 1er janvier, les 600 à 800 membres courageux du Polar Bear Club (club de l’ours polaire) de Jacksonport plongent dans les eaux glaciales du lac Michigan pour une baignade revigorante – ou insensée selon certains. « C’est une sorte de baptême pour bien commencer l’année. Si vous réussissez, vous pouvez réussir tout ce que le reste de l’année prévoit pour vous. » Si vous souhaitez participer à une autre célébration loufoque, le Fish Creek Winter Festival est une fête organisée en plein air chaque année sous une grande tente montée sur les rives du lac. Concours de chili con carne, lancer de lunettes de toilettes, « fun run » (course à pied sans compétition), lancer de vélos, baby-foot humain, course Froot Loops (course suivie d’un petit-déjeuner composé de céréales Froot Loops) – tout un ensemble d’activités fantaisistes destinées à combattre le blues hivernal.

Jacksonport Polar Bear Club
En savoir plus
Explorer plus