Skip to main content
Découverte des expositions du B.B. King Museum à Indianola, Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
1 sur 6
Promenade autour du Tunica River Park and Museum dans le Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
2 sur 6
Doe’s Eat Place à Greenville, Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
3 sur 6
Souvenirs et photos historiques exposés au Walnut Street Blues Bar de Greenville, Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
4 sur 6
Steaks de Doe’s Eat Place à Greenville, Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
5 sur 6
Groupe se produisant au Walnut Street Blues Bar de Greenville, Mississippi

Mississippi

Le delta du Mississippi : berceau du blues

Par : Victoria Shepherd

Bogdan Zlatkov
6 sur 6
  • États:
    Mississippi

Entre les notes de blues et les steaks qui pourraient nourrir toute une famille, mon séjour dans le delta du Mississippi restera à jamais gravé dans ma mémoire.

C’était le printemps et je parcourais la région pour découvrir le Sud, ses habitants accueillants et la grande variété d’activités proposées.

Le Gateway to the Blues Visitors’ Center and Museum

Le Gateway to the Blues Visitors’ Center and Museum de Tunica, sur l’autoroute du blues, était le point de départ idéal pour en savoir plus sur la naissance du blues.

Parmi les objets exposés, on compte une magnifique collection de guitares et d’autres instruments ayant appartenu à de célèbres musiciens, comme le cornet de W.C. Handy. Je sais tout maintenant sur le style British Blues (blues britannique), également appelé « skiffle », qui a émergé au Royaume-Uni dans les années 1950, et je sais que c’est grâce à des groupes comme les Rolling Stones et Cream que ce genre a continué d’exister.

J’ai essayé de jouer de la lap steel guitar et du diddley bow, puis tenté lamentablement d’enregistrer mon propre morceau de blues au studio du musée. J’ai envoyé cette « création » dans ma boîte de messagerie, et c’est là qu’elle restera.

Centre d’information touristique du Gateway to the Blues, Tunica, Mississippi

Centre d’information touristique du Gateway to the Blues, Tunica, Mississippi
En savoir plus
Bogdan Zlatkov

Escapades dans la nature et cuisine du Sud

Après un succulent cheeseburger au Blue and White, une ancienne station-service transformée en restaurant, je me suis rendue au Tunica River Park and Museum pour en apprendre davantage sur la flore et la faune abondantes du delta. Le musée surplombe le majestueux fleuve Mississippi, un mastodonte aux eaux troubles dont la grandeur étonne toujours.

Pour le dîner, direction l’Hollywood Café, un bar sans prétention qui tire son nom d’une petite ville du Mississippi et non, comme on pourrait le croire, de la célèbre ville californienne. Ce petit bout d’Hollywood, immortalisé par la chanson de Marc Cohn, « Walking in Memphis », ainsi que ses savoureuses tomates vertes frites feront pour toujours partie de la Mississippi Blues Trail.

Point de vue sur la rivière depuis le Tunica River Park and Museum, dans le Mississippi

Point de vue sur la rivière depuis le Tunica River Park and Museum, dans le Mississippi
En savoir plus
Bogdan Zlatkov

Hommages aux légendes du blues à Greenwood et Indianola

Le lendemain matin, j’ai visité Greenwood, où est enterré le légendaire bluesman Robert Johnson, dont on dit qu’il a vendu son âme au diable en échange d’une grande carrière de guitariste de blues. La tombe discrète dans l’enceinte de l’église retirée de Mount Zion est l’un des trois endroits où l’on pense que Johnson soit enterré. Alors que je me tenais devant la pierre tombale, plusieurs touristes sont arrivés pour s’y recueillir. Il y avait parmi eux trois Anglais.

« J’ai l’impression d’être à La Mecque », a commenté l’un d’eux, avant de déposer une petite bouteille de whisky à côté des autres bouteilles déjà alignées. Robert Plant, dont Robert Johnson marqua grandement la jeunesse, a visité le site en 2009, et Eric Clapton dit de Johnson qu’il était « le plus grand bluesman de tous les temps ».

Mon prochain arrêt a été le B.B. King Museum and Delta Interpretive Center à Indianola. Créé pour honorer la vie et l’héritage de celui qui est probablement le plus grand musicien de blues de l’histoire, le musée est un endroit fascinant. La richesse du contenu est telle que j’aurais facilement pu y passer encore plusieurs heures.

Entrée du B.B. King Museum à Indianola, Mississippi

Entrée du B.B. King Museum à Indianola, Mississippi
En savoir plus
Bogdan Zlatkov

Tout le charme du Sud à Greenville

Pour le dîner, j’ai choisi de m’attabler chez Doe’s Eat Place à Greenville, où j’ai rencontré « Lil Charles », le petit-fils de celui qui a fondé le restaurant en 1941. À mon arrivée, des gens du coin m’ont très gentiment proposé de me joindre à eux. Lisa m’a dit : « Ne t’attends pas à de la grande cuisine, mais à de la bonne cuisine traditionnelle du Sud. » Et elle avait raison. En revanche, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre en commandant un steak de la taille d’un terrain de foot, accompagné de baked beans (haricots en sauce), de tamales chauds et d’une salade.

Pour terminer la journée en beauté et digérer ce bon repas, je me suis rendue au Walnut Street Blues Bar, où j’ai siroté une Southern Pecan, une bière locale aux noix de pécan, tout en écoutant du blues.

Le delta du Mississippi est un endroit unique au monde ! Magique et mystérieux, et débordant de ce légendaire charme du Sud.

Concert à Greenville, Mississippi

Concert à Greenville, Mississippi
En savoir plus
Bogdan Zlatkov