Skip to main content
Canyon de Chelly National Monument en Arizona

Arizona

Le guide du Canyon de Chelly National Monument

Par : Eli Ellison

1 sur 1
  • États :
    Arizona

Les touristes qui s'aventurent jusqu'au Canyon de Chelly National Monument sont récompensés par des vues spectaculaires et un aperçu du mode de vie traditionnel amérindien.


En Arizona, près de la frontière est de l'État, les touristes qui s'aventurent jusqu'au Canyon de Chelly (prononcé « shay ») National Monument sont récompensés par des vues spectaculaires et un aperçu du mode de vie traditionnel amérindien.

Sur la réserve indienne des Navajos, à 379 kilomètres au nord-ouest d'Albuquerque, au Nouveau-Mexique, ce canyon aux parois de grès vertigineuses abrite des œuvres rupestres et des habitats troglodytiques de la tribu ancestrale des Pueblos, ainsi que des campements et des dessins en relief des premières tribus de la période archaïque ayant vécu dans ce canyon il y a de cela des milliers d'années. Depuis plus de 300 ans, ce sont les Navajos qui peuplent ces terres.

Des cours d'eau serpentent entre les parois du canyon, hautes de 305 mètres et bordées de peupliers, dans ce paysage ponctué de prairies vertes, de petites fermes, d'immenses monolithes de grès et de quelques hogans (maisons navajos traditionnelles). Au sommet des falaises, vous pourrez apercevoir de petites habitations en torchis et des pétroglyphes (dessins gravés dans la roche) représentant des silhouettes d'animaux, des spirales, des serpents et autres symboles qui stimulent l'imagination.

À voir à Canyon de Chelly

Profitez d'une vue plongeante sur le canyon depuis l'une des deux routes touristiques longeant les rives. Ponctuée de vues panoramiques, chacune représente un circuit de 64 kilomètres au départ de l'office de tourisme. Sur la route North Rim (rive nord), les heures matinales sont les plus propices aux photos. L'Antelope House Overlook est un promontoire saisissant où vous pourrez prendre de magnifiques clichés.

L'après-midi, empruntez la route South Rim (rive sud), qui comprend sept points d'observation du canyon, où vous pourrez prendre des photos aux somptueuses couleurs grâce à la lumière plus douce. Vous y croiserez des photographes, ainsi que des commerçants navajos vendant des articles de poterie, des bijoux, des peintures et d'autres œuvres artisanales.

Véritable clou du spectacle sur la South Rim, le monolithique Spider Rock, avec ses deux flèches de grès, se dresse à 244 mètres au-dessus du lit du canyon. Au départ du parking du point d'observation, un petit sentier de randonnée permet d'accéder à des panoramas grandioses sur cette formation rocheuse emblématique.

Spider Rock est une formation rocheuse emblématique et incontournable du Canyon de Chelly.

Spider Rock est une formation rocheuse emblématique et incontournable du Canyon de Chelly.
En savoir plus
NPS

À faire à Canyon de Chelly

Même si ces terres sont gérées et protégées par l'U.S. National Park Service, elles appartiennent à la tribu navajo et sont considérées comme sacrées. Les Navajos vivent et exploitent des fermes dans le canyon, ce qui en fait un endroit unique à visiter. Vous ne pouvez pénétrer dans le canyon qu'en compagnie d'un guide navajo habilité.

Seule exception : le White House Trail, un circuit de quatre kilomètres qui part du promontoire White House Overlook, sur la route South Rim, à 9,6 kilomètres de l'office de tourisme. Ce sentier de randonnée escarpé et tortueux qui permet d'accéder au fond du canyon vous mènera jusqu'à White House Ruin, vestiges d'habitations creusées dans la falaise. Datant des années 1200, ces ruines se trouvent dans une alcôve, au pied d'une paroi verticale de 152,4 mètres de hauteur. Des barrières empêchent l'accès au site archéologique, mais vous pourrez le contempler à loisir. Vous trouverez des toilettes publiques à proximité, ainsi que des commerçants navajos proposant boissons et en-cas, notamment du frybread navajo (pâte frite) servi avec du miel, de la cannelle, du sucre en poudre ou tout autre nappage.

Les guides navajos proposent des excursions en 4x4, à pied ou à cheval à l'intérieur du canyon. Faites votre choix en fonction de votre budget et du temps dont vous disposez. Les « shake and bake tours » proposées par Thunderbird Lodge font partie des excursions les plus populaires dans le canyon. Il s'agit d'un circuit cahoteux de trois heures à bord d'un « flatbed truck » tout terrain (une sorte de camion plateau) pouvant accueillir une douzaine de passagers. Les guides vous dévoilent des œuvres d'art rupestres et vous content la mythologie navajo au gré de vos visites de ruines comme Antelope House et White House. Moyennant un petit supplément, vous pouvez prendre part à un circuit privé en 4x4 avec équipement, comme celui proposé par Antelope House Tours.

Peu de gens le savent, mais vous pouvez explorer le canyon à bord de votre propre véhicule, à condition qu'il ait quatre roues motrices (indispensable en raison des pistes de sable) et que vous soyez accompagné d'un guide navajo. Des guides vous solliciteront sur le parking de l'office de tourisme.

Vous pouvez parcourir le White House Trail par vous-même. En revanche, toute autre exploration du canyon nécessite d’être accompagné par un guide navajo.

Vous pouvez parcourir le White House Trail par vous-même. En revanche, toute autre exploration du canyon nécessite d'être accompagné par un guide navajo.
En savoir plus

Où dormir ?

À l'intérieur du monument national, le Thunderbird Lodge propose des hébergements très simples dans une zone paisible, à l'ombre des peupliers. La modeste ville navajo de Chinle, située à côté de l'entrée du parc, abrite des chaînes de motels. Ne vous attendez pas à des hébergements de luxe. Et n'oubliez pas que les tarifs sont plus élevés d'avril à octobre.