Skip to main content
Selfie devant Muscle Shoals Sound Studio en Alabama

Alabama, Michigan, État de New York, Pennsylvanie, Tennessee

Les labels de la soul et leurs héritages aujourd’hui

Par : Peter Bothum

1 sur 1
  • États:
    Alabama
    Michigan
    État de New York
    Pennsylvanie
    Tennessee

Plus que pour tout autre genre, il existe un lien étroit entre les maisons de disques, les studios, les villes et les artistes impliqués dans la création de la soul.

C’était le cas entre Otis Redding et Stax Records à Memphis, dans le Tennessee, et entre les Jackson 5 et la Motown à Détroit, dans le Michigan. Découvrez les labels et les villes où ils ont été fondés, qui ont fait de la soul ce qu’elle est.

Memphis, Tennessee : Stax Records ou comment transformer un son en musique de légende, tube après tube

Lorsque la maison de disques Satellite, basée à Memphis, décide de changer de nom pour devenir Stax Records en 1960, ses fondateurs sont loin d’imaginer à quel point ce label va bouleverser le monde de la musique. Progressivement, année après année, la liste des artistes signés s’allonge et les succès de ce son Stax si particulier s’enchaînent. Otis Redding, connu pour son titre « (Sittin’ On) The Dock of the Bay », et Wilson Pickett, célèbre pour son single « In The Midnight Hour », font partie des musiciens du label propulsés au rang de stars grâce à des morceaux inspirés, des grooves sensuels, de superbes cuivres et des voix puissantes. Au début des années 1970, Stax Records impose un nouveau son, le Memphis Sound, un style de soul inspiré du funk et chanté par Isaac Hayes, les Staple Singers et Albert King.

Plongez dans l’histoire du label au Stax Museum of American Soul, dans le quartier de Memphis où se trouvait la maison de disques. Le musée comprend une réplique du studio avec des instruments d’époque, un immense mur orné de tous les hits et la Cadillac Eldorado plaquée or d’Isaac Hayes. La zone historique connue sous le nom de Soulsville est un excellent endroit pour savourer de la soul food (cuisine traditionnelle afro-américaine), dans des restaurants comme The Four Way, qui sert des classiques tels que « country fried steak » (steak pané et frit), poulet frit et « macaroni and cheese » (pâtes au fromage). Pour écouter de la musique live, rendez-vous au B.B. King’s Blues Club, où se produisent notamment le groupe King Beez, composé de huit musiciens, et Bind Mississippi Morris, l’un des joueurs d’harmonica les plus talentueux au monde. Lors du Soulsville USA Festival, organisé chaque année en octobre, découvrez les musiciens prometteurs qui se produisent sur les trois scènes. Art, step dance, cuisine et visite du Stax Museum feront également partie de l’expérience.

Album vinyle classique estampillé Stax Records

Album vinyle classique estampillé Stax Records
En savoir plus

Détroit, Michigan : Motown Records ou comment devenir un moteur de l’industrie musicale

L’auteur-compositeur Berry Gordy, originaire de Détroit, a fait de Motown Records l’un des labels les plus influents de l’histoire de la musique. Son écurie d’artistes a produit pendant près de 60 ans un nombre impressionnant de hits, redéfinissant par la même occasion le style, la mode, la manière de parler et la musique à écouter. Il suffit de penser aux morceaux « My Girl » des Temptations, « I Heard It Through The Grapevine » de Marvin Gaye et « Baby Love » des Supremes pour avoir un petit aperçu des superstars de la Motown qui ont sorti leurs propres tubes et dont les influences se retrouvent dans la musique d’aujourd’hui.

Le Motown Museum se trouve à Hitsville USA, précisément là où étaient installés le siège d’origine du label et son studio d’enregistrement. Entrez dans le Studio A pour découvrir les instruments d’époque et le matériel utilisé pour enregistrer tous les grands tubes, puis pénétrez dans la salle de mixage où Smokey Robinson et d’autres ont travaillé le son de leurs morceaux. Profitez pleinement de cette expérience en prenant part à l’une des visites de groupe animées par des guides qui ne manqueront pas de vous divertir. L’une des étapes de la visite est l’appartement restauré de Berry Gordy, situé au-dessus des locaux et où il a vécu au début. Vous pourrez acheter partitions, recueils de chansons, CD et autres souvenirs à la boutique.

 

Visite du Motown Museum, où ont été enregistrés de très nombreux tubes, à Détroit

Visite du Motown Museum, où ont été enregistrés de très nombreux tubes, à Détroit
En savoir plus
Plus d'informations

Florence et Muscle Shoals, Alabama : FAME Studios, Muscle Shoals et leurs musiciens de studio faiseurs de tubes

Aretha Franklin n’est qu’un exemple de l’importance et de l’influence de Florence Alabama Music Enterprises, plus connu sous le nom FAME, un label fondé à la fin des années 1950 par les auteurs-compositeurs Rick Hall, Billy Sherrill et Tom Stafford. FAME a marqué le tournant de la carrière d’Aretha Franklin ; c’est avec cette maison de disques qu’elle a enregistré en 1967 « I Never Loved a Man (The Way I Love You) », le premier de ses singles à franchir la barre du million d’exemplaires vendus. Ce succès, elle le doit en grande partie aux musiciens de session internes à FAME (le guitariste Jimmy Johnson, le bassiste David Hood, le claviériste Barry Beckett et le batteur Roger Hawkins), qui ont joué sur certains des plus grands succès de la soul et du rock. Plus tard, les Swampers, un groupe de musiciens de studio, quittent la maison FAME de Florence, en Alabama, pour fonder non loin de là le label Muscle Shoals. Ils enregistreront des albums soul pour Aretha Franklin, Wilson Pickett et les Staple Singers, et goûteront aussi au rock en produisant des tubes pour les Rolling Stones, Elton John et Bob Dylan.

Si vous voulez suivre l’intégralité de la visite sur l’histoire et les sons de FAME et de Muscle Shoals, adressez-vous à l’office de tourisme de Florence. Le circuit recommandé commence aux FAME Recording Studios sur Avalon Avenue à Muscle Shoals, se poursuit par le studio d’origine de Shoals à Sheffield, en Alabama, puis se termine à Tuscumbia, à l’Alabama Music Hall of Fame, où vous pourrez voir le matériel d’enregistrement de l’époque, des instruments, des objets et des souvenirs d’artistes comme Nat King Cole, Elvis Presley et Martha Reeves.

 

Philadelphie, Pennsylvanie : le label Philadelphia International Records à l’assaut des charts

Sans Kenny Gamble, Leon Huff et leur label Philadelphia International Records, le disco n’aurait pas existé. Ce binôme d’auteurs-compositeurs a inventé la soul de Philadelphie, avec ses cordes inspirantes, ses rythmes lourds et ses grooves joyeux. Ce style a dominé les charts et a redéfini le genre avec des tubes comme « If You Don’t Know Me By Now » des Blue Notes, sorti en 1972, et « Love Train », enregistré la même année par les O’Jays. En 1976, la maison de disques avait sans conteste détrôné son concurrent principal, la Motown, à la tête des labels soul du pays. Elle avait déjà produit la chanson du générique de l’émission de télévision « Soul Train », ainsi que la chanson populaire « TSOP (The Sound of Philadelphia) » de MSFB (Mother Father Sister Brother) ; par ailleurs, elle avait également réussi cette année-là à débaucher les Jackson 5 de la Motown. Si Kenny Gamble s’était associé à Leon Huff, c’était pour réinventer la soul et lancer les carrières de dizaines d’artistes ; mais il a profité de son succès pour revitaliser la classe ouvrière afro-américaine du sud de Philadelphie en fondant Universal Companies, l’un des promoteurs immobiliers les plus importants de la ville.

Pour vous imprégner de la soul de ce quartier, allez faire un tour au Warmdaddy’s, au bord du fleuve Delaware. Ce restaurant propose des concerts de soul et de blues, ainsi qu’une carte variée de spécialités de soul food, notamment du « chicken and waffles » (poulet et gaufres), des bouts de côtes et du poisson-chat Lowcountry. Rendez-vous à la salle de concert Fillmore Philadelphia pour découvrir des artistes comme A Boogie Wit Da Hoodie et Miguel.

 

New York, État de New York : Atlantic Records ou comment les intentions les plus nobles ont donné naissance à un label emblématique

On a peine à croire qu’un label aussi influent qu’Atlantic Records soit né d’une ambition aussi humble. L’auteur-compositeur turco-américain Ahmet Erteguna l’a en effet fondé à New York il y a plus de 70 ans dans le simple but de signer des artistes qu’il aimait bien et de produire le genre d’albums qu’il aurait envie d’acheter. À partir de 1952 et pendant les 20 premières années, ces artistes étaient des artistes soul, à commencer par Ray Charles, suivi de nombreux artistes qui avaient travaillé pour la Stax à Memphis et étaient distribués par Atlantic. Aretha Franklin, Otis Redding, Wilson Pickett, Percy Sledge et beaucoup d’autres ont ensuite rejoint la maison. Petit à petit, Atlantic s’est intéressé au rock avec des groupes comme les Rolling Stones, Led Zeppelin et Genesis, pour finalement dominer aujourd’hui l’industrie musicale avec des noms comme Bruno Mars, Ed Sheeran et Sia parmi ses artistes.

La meilleure façon de vous imprégner de la soul d’Atlantic Records est de suivre les pas des artistes à l’origine de cette musique. Explorez Détroit, la ville d’Aretha Franklin, dans le Michigan, où vous pourrez visiter le Motown Museum et pousser la porte des clubs du centre-ville. Découvrez les jeunes années de Ray Charles à Albany, en Géorgie, puis Greenville, en Floride, où une grande statue de lui au piano a été érigée en son honneur dans Haffye Hays Park. Ne manquez pas de visiter le Stax Museum à Memphis, dans le Tennessee, où ont été enregistrés un grand nombre des plus grands tubes d’Atlantic. Une journée à Memphis se termine inévitablement sur Beale Street pour écouter de la musique live et célébrer les artistes d’hier et d’aujourd’hui.

Plus d'informations
Explorer plus