Skip to main content
L’excitation de voir un DJ EDM mixer

Illinois, Michigan

Sur les traces du beat : l’évolution de la musique électronique aux États-Unis

Par : Idoia Gkikas

1 sur 1
  • États:
    Illinois
    Michigan

L’Electronic Dance Music (EDM) a évolué aux États-Unis ces dernières décennies sous l’impulsion d’artistes américains, d’influences internationales et d’une communauté croissante de fans.

Pour en savoir plus sur les sous-genres et les artistes à suivre, jetez un œil à ce guide qui fait le point sur les débuts, l’évolution, les styles et les DJ de l’EDM. Lisez cet article en écoutant vos titres préférés et vous ne résisterez pas à l’envie d’être vous aussi de la fête.

L’histoire de l’EDM : où, quand et qui

L’EDM d’aujourd’hui s’appuie sur un matériel et des logiciels dernier cri, mais ces sons électroniques avancés puisent leurs origines dans la synthpop et le disco mixés par des DJ dans les années 1970, dans des clubs confidentiels.

À la fin des années 1970 et au début des années 1980, les sons de synthétiseurs et de musiques modifiées électroniquement ont commencé à fleurir dans le monde, mais c’est à Détroit, dans le Michigan, que la techno est née. On la doit à trois musiciens de Détroit, Juan Atkins, Kevin Saunderson et Derrick May, alias « The Belleville Three » (en référence à leur ville d’origine en périphérie de Détroit), qui ont créé des sons pouvant être répliqués, remixés et intégrés aux morceaux de musique populaire de manières innovantes.

À la même époque, les DJ de Chicago, dans l’Illinois, ont suivi une évolution similaire en mixant du disco, de la soul et les nouveaux sons de synthétiseurs, insistant sur les gros sons de boîtes à rythmes. Le DJ Frankie Knuckles, aujourd’hui incontournable, a ouvert la discothèque The Warehouse en 1977. C’est à lui que l’on doit l’avènement de la house, un nouveau courant de la musique électronique nommé en référence à sa discothèque. Ses mix uniques ont valu à Frankie Knuckles le surnom de « parrain de la house » et un nom de rue honorifique, Frankie Knuckles Way, à l’intersection de Jefferson et Adams, dans le centre-ville de Chicago. Phuture, Mr. Fingers et Kym Mazelle, connue comme la « première dame de la house music », font également partie des précurseurs de la scène house.

La musique électronique a rencontré un succès international dans les années 1980 grâce à un grand nombre de chansons, de « Take on Me » de a-ha à « Pump Up the Jam » de Technotronic, avant de poursuivre son évolution dans les années 1990 pour devenir un genre musical à part entière. Les artistes incontournables de la scène EDM issus du monde entier et populaires aux États-Unis dans les années 1990 incluaient Daft Punk, The Chemical Brothers, Kraftwerk, David Guetta et Tiësto. L’artiste américain Moby s’est également fait remarquer, et même Madonna, originaire de Détroit, s’est intéressée à cette musique en ajoutant des sons EDM à ses albums « Bedtime Stories » et « Ray of Light ».

Aujourd’hui, l’EDM, c’est de nombreux styles différents, d’innombrables DJ, de grands festivals de musique, des lieux de concert exceptionnels et un attrait international qui ne faiblit pas. Même les chanteurs mainstream (Taylor Swift, Selena Gomez, Justin Bieber, etc.) incorporent l’EDM à leurs productions.

Les Daft Punk, qui font partie des artistes EDM incontournables des années 1990 et qui continuent de se produire sur scène

Les Daft Punk, qui font partie des artistes EDM incontournables des années 1990 et qui continuent de se produire sur scène
En savoir plus

L’EDM aujourd’hui : sous-genres et DJ américains à connaître

Aujourd’hui, on peut écouter les nombreux sous-genres de l’EDM partout dans le monde, dans les boîtes de nuit, dans les concours de DJ ou encore dans les grands festivals de musique. S’appuyant sur une technologie en constante évolution, l’EDM se renouvelle année après année.

Et il est intéressant de connaître les différents sous-genres de l’EDM pour découvrir de nouveaux artistes et événements musicaux. La house se décline en deep house, house progressive, house électro, tech house et tribal house. La trance comprend la trance progressive, la tech trance, la trance vocale et la trance psychédélique. Le dubstep englobe les sous-genres brostep, glitchstep, trap, afro-dub et wonky. Le Drum and Bass inclut le darkstep, le drumfunk, le drumstep, le hardstep et le drill and bass.

Aux États-Unis, ces dix DJ sont à l’avant-garde de la musique électronique :

  • 12th Planet – Dubstep, trap, jungle/drum and bass ; a remporté le prix de meilleur producteur d’Amérique du Nord du DJMag en 2017.
  • Bassnectar – Dubstep, drum and bass, breakbeat, downtempo ; tête d’affiche de festivals qui joue souvent à guichets fermés dans ses propres concerts.
  • Carl Craig – House, techno de Détroit ; son opus « Sessions » de 2008 est classé en 4e position dans la liste des 30 plus grands albums EDM de tous les temps par le magazine Rolling Stones.
  • Dillon Francis – Moombahcore, house électro, trap, house progressive ; joue dans la série comique « What Would Diplo Do? » diffusée sur la chaîne Vice.
  • Diplo – Moombahton, trap ; son morceau « Revolution » de 2013 a été utilisé dans un clip de campagne présidentielle américaine de Bernie Sanders.
  • Kaskade – House, house progressive, house électro ; élu meilleur DJ d’Amérique par DJ Times et Pioneer DJ en 2011 et 2013.
  • Mija – Dubstep, post-hardcore, trap ; a commencé comme promotrice de raves à 18 ans et joue maintenant dans de grands festivals comme Burning Man et Bonnaroo.
  • Porter Robinson – House, house électro, synthpop ; à 25 ans, il est considéré comme l’un des jeunes prodiges de la scène EDM.
  • Skrillex – Dubstep, house électro, trap, post-hardcore ; artiste de musique électronique à avoir reçu le plus de Grammys.
  • Steve Aoki – Dubstep, house électro ; Netflix consacre un documentaire, « I’ll Sleep When I’m Dead », à cet artiste de longue date.

 

Au-delà de la musique : l’EDM dans l’art et la culture

L’EDM, c’est avant tout une musique, mais pas seulement. La musique électronique a évolué jusqu’à imposer sa propre culture en matière de style vestimentaire, d’arts visuels et de performances de Flow Arts, une forme d’art qui consiste à associer l’art du mouvement à la manipulation d’objets visuels, par exemple des bâtons lumineux ou des accessoires colorés.

L’EDM est présent dans les défilés de mode à travers les États-Unis, que ce soit dans la playlist des podiums ou dans les styles et accessoires vestimentaires présentés. En 2015, Miley Cyrus a collaboré avec succès avec le créateur Jeremy Scott pour une ligne de vêtements inspirée des raves. Lors de la fashion week de New York en 2017, Uniiqu3 a joué son single collaboratif « Werk Ya Bawdy » sur le podium en préambule de la présentation de la nouvelle collection.

Art, make-up, lumière et mode : l’EDM à l’œuvre

Art, make-up, lumière et mode : l’EDM à l’œuvre
En savoir plus

Où écouter de l’EDM

Des DJ mixent de l’EDM dans presque toutes les discothèques, mais certains lieux proposent une programmation si élaborée, réputée et avant-gardiste qu’ils méritent une mention spéciale.

  • XS, hôtel Wynn, Las Vegas, Nevada : l’une des boîtes de nuit les plus populaires et rentables des États-Unis.
  • Beta, Denver, Colorado : ouvert depuis 2007, cet établissement est encensé par les magazines Rolling Stone et Billboard.
  • Liv, Miami, Floride : se trouve dans l’hôtel de luxe Fontainebleau, dans le quartier huppé de South Beach.
  • Cielo, Manhattan, New York : un espace intimiste créé par un ancien DJ d’Ibiza.

Les festivals de musique sont un rendez-vous prisé pour voir une programmation complète de musiciens EDM. Plusieurs événements majeurs américains sont à ajouter à votre liste de souhaits.

  • Movement, Détroit, Michigan : découvrez l’ancêtre des festivals d’EDM, dans la ville où est née la techno.
  • Electric Daisy Carnival, Las Vegas, Nevada : une énorme production de type fête foraine, à laquelle sont conviés les plus grands noms de l’EDM.
  • Beyond Wonderland, San Bernardino, Californie : festival sur le thème d’« Alice au pays des merveilles », avec des représentations artistiques, des spectacles de lumières et des costumes fantaisistes.
  • Holy Ship! Port Canaveral, Floride : faites une croisière jusqu’aux Bahamas, avec au programme musique en continu et soirées privées sur la plage.
  • Electric Zoo, Randall’s Island Park, New York : un énorme show EDM organisé sur une île entre Manhattan, le Bronx et le Queens.

Electric Daisy Carnival, l’un des nombreux festivals majeurs à proposer une programmation EDM

Electric Daisy Carnival, l’un des nombreux festivals majeurs à proposer une programmation EDM
En savoir plus