Skip to main content
  • La statue des ecclésiastiques dans le Kelly Ingram Park, Birmingham, Alabama
    En savoir plus

    Première étape dans les pas de Martin Luther King à Birmingham, Alabama

  • Centre-ville de Tuskegee, Alabama, à quelques minutes de sites historiques gérés par le National Park Service des États-Unis
    En savoir plus

    Un microcosme de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis à Tuskegee, Alabama

  • Au musée Rosa-Parks de Montgomery, Alabama : le boycott des bus, un épisode émouvant
    En savoir plus

    Suivez le Selma to Montgomery National Historic Trail

  • L’Alamo Theater à Jackson, Mississippi
    En savoir plus

    Jackson, Mississippi : au cœur de la lutte pour les droits civiques

  • Little Rock Central High School National Historic Site, un site lié aux droits civiques parmi les plus importants des États-Unis
    En savoir plus

    Little Rock, Arkansas : ville du Central High School National Historic Site et plus encore

  • Le National Civil Rights Museum à Memphis, Tennessee
    En savoir plus

    Civil Rights Museum et musique à Memphis, Tennessee

  • APEX Museum à Atlanta, Géorgie
    En savoir plus

    L’héritage de Martin Luther King Jr. perdure à Atlanta, Géorgie

Pose devant l'église baptiste de la 16è rue à Birmingham, Alabama
En savoir plus

Changer le cours de la liberté : découvrez l’histoire des droits civiques

  • Distance :
    2.091,00
  • Durée de séjour idéale :
    6 jours

Le Sud-Est : hommage à la lutte pour la liberté, un héritage à l’honneur

Parmi les thèmes récurrents relatifs au Sud des États-Unis, l’histoire des droits civiques est l’un des plus dichotomiques. Non seulement parce qu’il est question de division, mais aussi parce que pour s’approprier cette histoire, il faut revivre ses bas et ses hauts, et comprendre comment ces bas ont encouragé de nouveaux efforts et un regain d’énergie afin de générer des changements positifs. Au cours de ce périple, qui inclut la visite de la maison natale de Martin Luther King Jr. et du lieu où il a été assassiné, vous ferez la rencontre des militants du mouvement (enfants, collègues, clergé et autres) grâce aux différents sites de commémoration, musées et lieux historiques que vous visiterez.

01
La statue des ecclésiastiques dans le Kelly Ingram Park, Birmingham, Alabama
En savoir plus

Première étape dans les pas de Martin Luther King à Birmingham, Alabama

Vous pouvez choisir un vol direct pour l’aéroport international de Birmingham-Shuttlesworth (baptisé ainsi en mémoire du révérend Fred Shuttlesworth, militant pour les droits civiques), ou vous y rendre en voiture depuis l’aéroport international de Hartsfield-Jackson d’Atlanta (à environ 2 h 30). Votre voyage vous emmènera au cœur d’une ville historique dynamique, profondément marquée par le passage de Martin Luther King Jr., dont la présence est partout. Le célèbre militant s’était rendu à Birmingham en avril 1963, année historique en raison des actions pour les droits civiques menées dans la ville. Commencez votre visite par le Birmingham Civil Rights District (quartier des droits civiques) : vous découvrirez les anciens points de rassemblement des manifestants au Kelly Ingram Park (parc Kelly Ingram) et le Birmingham Civil Rights Institute (Institut des droits civiques de Birmingham), où sont conservés la porte et les barreaux de la cellule dans laquelle Martin Luther King avait écrit sa « Letter from Birmingham Jail » (« Lettre de la prison de Birmingham ») et les prémices du discours « I Have a Dream » (« Je fais un rêve »). Tout près de là se trouve le Fourth Avenue North Historic District (quartier historique nord sur la 4e avenue), le quartier commerçant noir à l’époque de Martin Luther King, et la 16th Street Baptist Church (église baptiste de la 16e rue), où l’office dominical plein d’énergie n’a pas beaucoup changé depuis la visite de Martin Luther King. Sur le chemin du retour, faites une halte dans la ville de Bessemer pour visiter l’un des plus anciens (et derniers encore en activité) cabarets de jazz populaires d’Amérique connus sous le nom de « juke joints », le Gip’s Place.

Plus d'informations
211 km
2 heures de route
02
Centre-ville de Tuskegee, Alabama, à quelques minutes de sites historiques gérés par le National Park Service des États-Unis
En savoir plus

Un microcosme de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis à Tuskegee, Alabama

Les nombreux monuments et musées de Tuskegee offrent une excellente source de connaissances sur l’histoire des droits civiques. Commencez votre visite par l’université de Tuskegee, qui occupe les lieux de l’ancien Tuskegee Institute, un établissement fondé par Booker T. Washington en 1881 afin de former les enseignants afro-américains. Si vous venez un week-end, vous pourrez opter pour une visite guidée de la maison de George Washington, The Oaks. Découvrez également le George Washington Carver Museum et le campus, qui constitue à lui seul un véritable quartier historique. Ne manquez pas de visiter la chapelle de l’université, où 11 negro spirituals sont illustrés sur un vitrail connu sous le nom de « Singing Windows » (« vitrail chantant »). Le Tuskegee Airmen National Historic Site (« site historique national de l’aviation de Tuskegee ») vaut également le détour : ce hangar transformé en musée retrace l’histoire des premiers pilotes noirs américains, propose des expositions en plein air et organise régulièrement divers événements, dont des démonstrations de vol. Avant de quitter Tuskegee, faites un crochet par le Tuskegee Human & Civil Rights Multicultural Center (Centre multiculturel des droits civiques et des droits de l’homme de Tuskegee), dont les expositions établissent des parallèles entre la lutte pour les droits civiques aux États-Unis du milieu du XXe siècle et les conflits antérieurs, qui ont opposé les explorateurs européens et les tribus autochtones en Amérique : une riche documentation qui vous donnera matière à penser tandis que vous repartirez vers l’est en direction de Selma.

Plus d'informations
64 km
1 heure de route
03
Au musée Rosa-Parks de Montgomery, Alabama : le boycott des bus, un épisode émouvant
En savoir plus

Suivez le Selma to Montgomery National Historic Trail

En allant de Tuskegee à Jackson, vous traverserez Montgomery, puis Selma, les points de départ et d’arrivée du Selma to Montgomery National Historic Trail, un sentier historique de 87 kilomètres qui relie Selma à Montgomery, créé pour commémorer la marche des manifestants pour le droit de vote en 1965. À Montgomery, l’un des lieux cruciaux de l’histoire des droits civiques américains, visitez le Capitol, puis les différents sites historiques du centre-ville, comme par exemple la Dexter Avenue King Memorial Baptist Church, l’église baptiste située sur Dexter Avenue, dans laquelle le Dr. King a vécu, prêché et organisé le boycott des bus de Montgomery. Visitez ensuite la bibliothèque-musée Rosa-Parks ainsi que le Freedom Rides Museum, un musée qui retrace l’histoire de toutes les personnes, noires ou blanches, qui ont protesté contre la politique de ségrégation raciale dans les transports publics. Continuez votre chemin jusqu’à Hayneville et son centre d’information, le Lowndes Interpretive Center, et ne manquez pas les expositions extérieures qui jalonnent la route. À Selma, vous pouvez vous rendre au centre d’information de la ville, le Selma Interpretive Center, pour découvrir comment les forces armées ont attaqué la première vague de marcheurs non armés lors de l’épisode appelé le Bloody Sunday (le « dimanche sanglant »). Avant de rejoindre le Mississippi, faites un crochet par la Brown Chapel African Methodist Episcopal Church, une chapelle rattachée à l’Église Africaine Méthodiste Épiscopale qui a constitué le point de départ des marches, par le National Voting Rights Museum (musée national du droit de vote) et par le Slavery & Civil War Museum (musée de l’esclavage et de la guerre de Sécession).

Plus d'informations
399 km
4 heures de route
04
L’Alamo Theater à Jackson, Mississippi
En savoir plus

Jackson, Mississippi : au cœur de la lutte pour les droits civiques

En chemin vers la capitale du Mississippi, faites une halte à Meridian, une ville incontournable dans l’histoire de la lutte pour les droits civiques, et rendez hommage aux martyrs de l’époque, comme James Chaney, mort durant le « Freedom Summer » (« été de la liberté ») de 1964. Continuez ensuite jusqu’à Jackson et visitez le Smith Robertson Museum ainsi que le Cultural Center (centre culturel), installés dans la première école publique pour les Afro-Américains du Mississippi. Visitez ensuite le Tougaloo College, un établissement d’enseignement supérieur, et flânez dans Farish Street, un quartier commerçant noir historique où se trouve notamment l’Alamo Theater, une salle de spectacle rénovée. Si vous avez un petit creux, optez pour un sandwich chaud à la saucisse fumée. Jackson est également habitée par le souvenir de Medgar Evers, un des premiers défenseurs des droits civiques ; le musée qui porte son nom retrace l’histoire de sa vie et de son assassinat, perpétré par un suprémaciste blanc en 1963. Avant d’atteindre votre prochaine étape, allez à la rencontre de Sylvester Hoover à Greenwood, qui vous emmènera visiter la Bryant’s Grocery, une ancienne épicerie située dans la ville de Money, associée au meurtre d’Emmett Till, alors âgé de 14 ans. La mort de Till est souvent considérée comme l’événement ayant réveillé les consciences internationales sur la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Si vous en avez le temps, vous pouvez demander à Sylvester Hoover de vous indiquer d’autres sites à visiter en lien avec l’histoire des droits civiques au Mississippi.

Plus d'informations
423 km
4,5 heures de route
05
Little Rock Central High School National Historic Site, un site lié aux droits civiques parmi les plus importants des États-Unis
En savoir plus

Little Rock, Arkansas : ville du Central High School National Historic Site et plus encore

Située à seulement quatre heures et demie de route de Jackson, la ville de Little Rock, Arkansas, abrite l’un des sites liés aux droits civiques les plus importants du pays : le Central High School National Historic Site. C’est là qu’en 1957, neuf étudiants afro-américains, surnommés les « Little Rock Nine », ont courageusement intégré un lycée jusqu’alors réservé aux blancs afin de bénéficier d’une éducation de qualité. Consultez l’application Arkansas Civil Rights History Tour pour découvrir plus de 35 sites majeurs de l’histoire des Afro-Américains et de la lutte pour les droits civiques à Little Rock et ses environs. Empruntez l’Arkansas Civil Rights Heritage Trail, un parcours qui traverse le centre-ville et commémore les sacrifices et accomplissements de celles et ceux ayant lutté en faveur de l’égalité ethnique et raciale en Arkansas. Terminez votre périple à Little Rock en visitant une multitude d’attractions comme le Mosaic Templars Cultural Center, le Clinton Presidential Center et son exposition Anne Frank Tree, la Daisy Bates House, ou encore « Testament », monument dédié aux Little Rock Nine et premier mémorial lié à la lutte pour les droits civiques établi sur le site du capitole d’un État du Sud des États-Unis. Avant de reprendre la route vers votre prochaine étape dans le Tennessee, savourez un bon repas au Lassis Inn ou au Sims Bar-B-Que, deux véritables institutions de Little Rock tenues par des Afro-Américains et maintes fois récompensées au fil des ans à l’échelle du pays.

Plus d'informations
220 km
2,25 heures de route
06
Le National Civil Rights Museum à Memphis, Tennessee
En savoir plus

Civil Rights Museum et musique à Memphis, Tennessee

La ville de Memphis a joué un rôle déterminant dans le mouvement pour les droits civiques par l’intermédiaire de sa scène musicale légendaire. Commencez votre visite sur une note plus sérieuse avec le National Civil Rights Museum (musée national des droits civiques) au Lorraine Motel et découvrez la chambre et le balcon où Martin Luther King Jr. a été assassiné. En face du musée se trouve la pension où se tenait le tireur. Au sein de ce bâtiment historique, une exposition détaille l’enquête, la chasse à l’homme et les procès qui ont eu lieu après l’assassinat de Martin Luther King. Memphis regorge de sites historiques en lien avec les droits civiques : le musée Burkle Estate, un arrêt hypothétique du chemin de fer clandestin, des plaques commémoratives en souvenir des militants tels qu’Ida B. Wells, ou encore le Mason Temple, d’où le Dr. King a prononcé son dernier discours devenu légendaire. Le Withers Collection Museum & Gallery de Beale Street est également un lieu incontournable. Terminez votre visite en faisant en crochet par le Memphis Rock ‘n’ Soul Museum ou le Stax Museum of American Soul Music, deux musées de la soul américaine qui vous permettront de mieux connaître la scène musicale de Memphis et ses liens avec l’histoire plus vaste des droits civiques dans le Sud. Ces visites sont peut-être l’occasion de vous offrir la bande-son de la dernière étape de votre voyage à Atlanta.

Plus d'informations
610 km
6 heures de route
07
APEX Museum à Atlanta, Géorgie
En savoir plus

L’héritage de Martin Luther King Jr. perdure à Atlanta, Géorgie

Atlanta est certes un peu loin, mais sa richesse culturelle en vaut vraiment la peine : ses maisons et églises chargées d’histoire, ses festivals et le nouveau Center for Civil and Human Rights, un centre dédié aux droits civiques et aux droits de l’homme, placent Atlanta au cœur de l’histoire des droits civiques. Mais Atlanta est sans doute encore plus célèbre en tant que lieu de naissance de Martin Luther King Jr. Optez pour une visite guidée de la maison natale de Martin Luther King située sur Auburn Avenue, puis découvrez en autonomie les différents lieux rattachés au site national historique de Martin Luther King : l’église baptiste Ebenezer, où trois générations de la famille King ont prêché ; le King Center, où Martlin Luther King et sa femme, Coretta, sont enterrés ; et l’International Civil Rights Walk of Fame, un chemin qui comporte les empreintes de pas de Rosa Parks, Desmond Tutu et bien d’autres figures emblématiques de la lutte pour les droits civiques. À quelques pas de là se trouve Sweet Auburn, un quartier agréable à visiter. De mars à novembre, vous pouvez bénéficier des services d’un guide bénévole engagé par l’Atlanta Preservation Center pour visiter la ville ; ou visiter par vous-même, sans oublier de faire un tour à l’APEX Museum, dont l’exposition retrace l’histoire de Sweet Auburn, qui date des années 1800. Lorsque sonnera l’heure du départ, l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta n’est qu’à 13 kilomètres du centre-ville.